Des agents des filiales d’EDF et GDF commettent des dégrations à l’Unemig

Publié le 15 mai 2009

74 agents d’ErDF et de GrDF qui avaient été interpellés jeudi 14 mai ont été remis en liberté après leur audition le lendemain. Ils avaient été arrêtés après des dégradations dans les locaux de l’Union nationale des employeurs de l’industrie gazières (Unemig). La police a affirmé en outre que des dégradations avaient également eu lieu au siège de l’unité réseau électrique d’ERDG-GRDF Paris, mais les directions des deux entreprises ont démenti toute dégradation sur ce site. Depuis fin mars, pour obtenir des augmentations salariales et le retrait des projets d’externalisation de certains métiers, des agents des réseaux de distribution d’électricité organisent des actions, telles que des manifestations ou des coupures sauvages.