Les principales victimes de la fraude sont les services financiers

Publié le 21 octobre 2009

Une étude mondiale publiée par the Economist Intelligence Unit auprès de 700 professionnels de part le monde, révèle que les services financiers sont le premier secteur victime de la fraude en 2009. En effet les résultats de cette enquête notent un bond de quelques 18 % des pertes liées aux fraudes pour l’ensemble des professions de la finance pour un total de pertes de 15.2 millions de dollars sur les trois dernières années.

D’après les auteurs, la récession a bel et bien augmenté les raisons et les motivations de frauder, mais elle a aussi diminué le nombre d’opportunités d’infractions. En effet, près de 30% des répondants de l’étude ont indiqué que la crise financière a gonflé le niveau de fraude au sein des organisations. Mais, dans le même temps, les difficultés économiques semblent avoir eu tendance à réduire trois des principaux facteurs responsables de l’accroissement de la vulnérabilité des sociétés, à savoir : le fort renouvellement des équipes dirigeantes, la pénétration de nouveaux marchés et les partenariats avec d’autres sociétés.

Source : Les échos, octobre 2009