Le blanchiment : un phénomène de criminalisation de l’économie ?

Publié le 31 janvier 2010

De récentes affaires tendent à démontrer la vulnérabilité du système financier face à des actes frauduleux de grande ampleur. Certains estiment que la crise historique survenue en 2008 pourrait être directement liée à des phénomènes de criminalisation de l’économie. Le blanchiment d’argent, procédé utilisé par les criminels pour jouir du produit de leurs infractions, est une facette essentielle de la délinquance financière. Avec la crise qui engendre une diminution des investissements, les valeurs patrimoniales issues du blanchiment se révèlent plus attractives que jamais. Dans ce contexte, le livre de Bertrand Perrin, professeur de criminologie, paraîtra très utile à la fois pour décrypter les rouages du blanchiment mais également pour envisager les moyens d’y répondre.
Bertrand Perrin (Dir.), La lutte contre le blanchiment d’argent : pistes d’action entre prévention et répression, L’Harmattan, Collection « Les Actes de l’ILCE », 2010.