Première « Rencontre de la sûreté/sécurité » entre la SNCF et La Poste

Publié le 6 décembre 2010

Le 15 octobre dernier, SNCF et La Poste organisaient leur 1ère « Rencontre de la sûreté/sécurité », devant une vingtaine de spécialistes de la sûreté/sécurité des deux entreprises.
Cette rencontre, en présence d’Eric Le Grand, Directeur Sécurité du Groupe La Poste et de Jean-Jacques Henry, Directeur de la Sûreté de la SNCF, avait pour objectif de favoriser les échanges sur des problématiques communes et partager des bonnes pratiques afin d’améliorer les politiques sureté/sécurité dans les deux entreprises.

Trois sujets furent au coeur de cette premiére rencontre :
- le sentiment d’insécurité chez les agents, préocupation majeure pour les deux entités : depuis plusieurs années la Poste a renforcé la formation de ses agents et leur soutien en cas d’agression. . La SNCF méne actuellement une étude qualitative expérimentale sur Paris-Saint-Lazare,
- les systèmes d’informations géographiques qui permettent de mieux comprendre et d’analyser les mécanismes de la délinquance.
- l’approche économique de la sûreté avec la difficulté de quantifier les couts de l’insécurité. A ce jour, la SNCF estime à 1 million d’euros par jour le coût de revient de sa sécurité. La Poste mène actuellement une étude sur les coûts de l’insécurité. .

Ces échanges avec La Poste vont se poursuivre dans les mois à venir avec la constitution de groupes de travail sur les trois axes cités ci-dessus. Une façon selon Jean-Jacques Henry et Eric Le Grand de stimuler les « relations inter-personnelles » autour de problématiques communes.