1. Accueil
  2. Infos sécurité
  3. Industries de sécurité : le...

Industries de sécurité : le CDSE salue la signature du contrat de filière lors du FIC 2020

Écrit par Marc-Antoine Bindler

30 janvier 2020

Christophe Castaner et Agnès Pannier-Runacher ont signé avec Marc Darmon le contrat de filière « Industries de sécurité », mercredi 29 et jeudi 30 janvier 2020, à Lille, lors du Forum international de la cybersécurité (FIC). Le CDSE, membre du bureau du Comité stratégique de filière (CSF), était présent.

Le Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE), seul représentant des utilisateurs au sein du bureau du CSF des industries de sécurité, salue la signature, mercredi 29 et jeudi 30 janvier 2020, lors du FIC (Forum international de la cybersécurité) à Lille, du contrat de filière « Industries de sécurité » par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher, avec Marc Darmon, président du CSF et directeur général adjoint de Thalès.

« Lorsque nous avons créé le Comité stratégique de filière, nous avons voulu le faire à la fois autour d’une action inclusive et autour de projets extrêmement concrets », indique Marc Darmon. « Une action inclusive car dans le premier bureau que j’ai constitué, il y a des industriels – avec des grands groupes, des PME et des ETI -, des représentants de l’Etat – avec Bercy, le ministère de l’Intérieur, le SGDSN et l’Anssi -, le CDSE, ainsi que les partenaires sociaux de l’industrie. »

L’industrie de sécurité est un secteur technologique d’excellence qui regroupe les produits et services de sécurité physique, de sécurité électronique et numérique, et de cybersécurité. 11ème filière industrielle , elle regroupe 4 000 entreprises, 150 000 emplois hautement qualifiés et un chiffre d’affaires de 30 milliards d’Euros. Regroupant des leaders mondiaux et de très nombreuses entreprises innovantes, elle enregistre une croissance annuelle moyenne de 6% (12% pour la cybersécurité) et réalise plus de 50% de son chiffre d’affaires à l’export.

A travers ce contrat, l’ensemble de la filière et ses membres publics et privés se mobilisent pour adresser les enjeux clés d’avenir pour l’industrie française, au premier rang desquels l’enjeu économique et de souveraineté, lié à la transformation numérique, au risque de domination croissante d’acteurs non européens, et à la protection de nos outils numériques et des données.

Ainsi, le contrat de filière met en œuvre dans ce but cinq projets structurants :

  • La sécurité des grands événements et des JO Paris 2024 :
    Assurer la sécurité des Jeux, grâce à la filière industrielle française garantissant performance, compétitivité, capitalisation et cohérence des solutions technologiques mises en œuvre.
  • La cybersécurité et la sécurité de l’Internet des objets :
    Positionner l’industrie française comme leader mondial de la cybersécurité et de la sécurité de l’IoT (Internet des objets)
  • L’identité numérique :
    Développer une offre française d’identité numérique qui s’appuie sur la dérivation de l’identité régalienne et se différencie des grands acteurs mondiaux par un niveau maximal de protection des données personnelles ; permettre le développement rapide du déploiement et de l’utilisation de l’identité numérique en France
  • Les territoires de confiance :
    Positionner l’industrie française comme leader mondial de la sécurité de la ville intelligente, avec une offre s’adressant aux collectivités de toutes tailles
  • Le numérique de confiance :
    Proposer une offre de cloud de confiance compétitive et mettre à la portée des entreprises des solutions qui répondent à des besoins particuliers de protection de leurs données sensibles ou hautement valorisables.

Le CDSE participe au comité de pilotage de ce dernier projet structurant. Il sera particulièrement vigilant à la prise en compte des problématiques de coût et d’attractivité dans cette future offre de cloud souverain, indispensable aujourd’hui aux entreprises, comme à l’Etat et aux collectivités locales, pour stocker leurs données stratégiques.

Ces articles pourraient vous intéresser

Le CDSE participe au premier Congrès national de la sécurité privée organisé par...

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, vient de lancer les travaux d’un livre...

Le Vendredi 22 février, le CDSE a présenté à ses membres le référentiel...

Commissions et groupes de travail

Les commissions et groupes de travail du CDSE, ouverts à tous les membres, sont le cœur de la réflexion du Club sur l’ensemble des problématiques qui impactent la sécurité-sûreté des entreprises.

Le réseau CDSE

Le CDSE a étendu son réseau auprès d’acteurs privés, publics et académiques qui participent à ses travaux. Il représente en outre les « donneurs d’ordre » et les « utilisateurs » au sein de différentes instances.

Les statuts

Le CDSE est une association loi 1901 à but non lucratif créée en 1995. Retrouvez la dernière version des statuts du CDSE adoptée par l’Assemblée générale extraordinaire du 15 septembre 2020.

Le règlement intérieur

Le CDSE s’est doté d’un règlement intérieur adopté par l’Assemblée générale extraordinaire du 20 septembre 2017 régissant différents points notamment en matière d’éthique et de déontologie.