1. Home
  2. /
  3. Actualités du CDSE
  4. /
  5. On parle du CDSE...
  6. /
  7. Les principales annonces de...

Les principales annonces de Gérald Darmanin au Colloque du CDSE 2021 (AEF Info)

Écrit par Marc-Antoine Bindler

20 décembre 2021

L’agence de presse AEF Info revient, dans une dépêche publiée jeudi 16 décembre 2021, sur les principales annonces de Gérald Darmanin lors de son intervention au Colloque annuel du CDSE [05:50:38]. Le ministre de l’Intérieur évoque notamment le rôle des entreprises et de leurs des directeurs sécurité-sûreté dans le continuum de sécurité, l’éventuelle création d’un « cercle de confiance » de la future réforme du Cnaps.

  • Place des entreprises dans le continuum
    « Il faut remettre les entreprises au cœur du continuum », déclare le ministre de l’Intérieur, lors du colloque du CDSE, jeudi 16 décembre 2021. Il affirme que « le continuum entre la police, la gendarmerie, la police municipale et la sécurité privée, il existe, bien évidemment » mais reconnait qu’il « est quand même à construire ».
  • Cercle de confiance
    Le ministre se dit favorable au principe du « cercle de confiance », mis en avant par le CDSE afin de formaliser les échanges d’informations entre le secteur public et le secteur privé. « Nous sommes preneurs, ne serait-ce qu’au niveau départemental, d’avoir quelque chose de formalisé », notamment sur « la nature des informations qui peuvent être échangées ».
    Trouver un système « intéressant et intelligent » pour partager des « éléments de confidentialité et de confiance » lui semble possible. « Cela ne relève pas forcément de la loi, mais de la pratique. C’est peut-être une instruction que je pourrais prendre au premier trimestre 2022 pour demander aux préfets, aux sous-préfets, d’organiser cela dans certaines conditions. »
    Soulignant que le secteur privé constitue la « troisième force de sécurité du pays », aux côtés des forces étatiques et municipales, Gérald Darmanin envisage de « formaliser » les échanges d’information entre l’État et les entreprises par une instruction prise début 2022, concomitamment à la présentation de la LOPMI.
  • Cnaps
    Le ministre de l’Intérieur reconnait que « le Cnaps est un bel outil », mais qu’il n’est « simplement plus dimensionné par rapport à la demande des professionnels. » Gérald Darmanin juge nécessaire d »assouplir un certain nombre de règles qui sont devenues obsolètes ». Dans le cadre de l’ordonnance prévue par la loi sur la « sécurité globale », « il y aura des moyens importants qui seront mis dans la réforme de cette instance ». Ces moyens seront « d’autant plus importants que comme on va augmenter probablement le nombre de personnes, et qu’on va augmenter les exigences, il faut que la réglementation puisse accompagner et ne pas être un poids ».
    Il continue en affirmant que la réforme de cet établissement public est « une des conditions de la réussite de la consolidation de la sécurité privée ».
    Gérald Darmanin souligne en outre que le ministère de l’Intérieur doit « pousser » le développement de la formation, notamment via l’ordonnance prévue par la loi sur la « sécurité globale », mais n’en est pas « responsable ». « C’est aux professionnels de s’organiser », avec le soutien de l’Éducation nationale et du ministère du Travail.
  • Gouvernance du continuum
    Le ministre appelle également à « professionnaliser » la sécurité privée et projette la création d’une direction « du continuum » place Beauvau.
    « Au ministère de l’Intérieur lui-même, on doit mieux comprendre la sécurité privée et les enjeux des entreprises », déclare en outre Gérald Darmanin. « On a travaillé dans ce sens la proposition d’une réorganisation du ministère qui va accompagner cette grande loi d’orientation. » Cette réorganisation de la place Beauvau pourrait déboucher, dans le prolongement de la création de la DPSIS (Délégation ministérielle aux Partenariats, aux Stratégies et aux Innovations de Sécurité), sur la mise en place d’une « direction du continuum » qui concernerait « les transports publics, les transports privés, les entreprises, la sécurité privée ». « On voit bien que ces partenariats existent mais qu’ils ne sont pas très formalisés et qu’ils ont souvent le cinquième ou le sixième enjeu du ministre de l’Intérieur ».

>> L’intégralité de la dépêche est accessible en ligne sur le site d’AEF Info (abonnés) : https://www.aefinfo.fr/depeche/664311

Ces articles pourraient vous intéresser

« Gérald Darmanin a déjeuné avec des représentants d’entreprises de sécurité privée et de...

Stéphane Volant, président du CDSE, s’exprimait à l’occasion de la dernière table ronde...

Commissions et groupes de travail

Les commissions et groupes de travail du CDSE, ouverts à tous les membres, sont le cœur de la réflexion du Club sur l’ensemble des problématiques qui impactent la sécurité-sûreté des entreprises.

Le réseau CDSE

Le CDSE a étendu son réseau auprès d’acteurs privés, publics et académiques qui participent à ses travaux. Il représente en outre les « donneurs d’ordre » et les « utilisateurs » au sein de différentes instances.

Les statuts

Le CDSE est une association loi 1901 à but non lucratif créée en 1995. Retrouvez la dernière version des statuts du CDSE adoptée par l’Assemblée générale extraordinaire du 15 septembre 2020.

Le règlement intérieur

Le CDSE s’est doté d’un règlement intérieur adopté par l’Assemblée générale extraordinaire du 20 septembre 2017 régissant différents points notamment en matière d’éthique et de déontologie.