Une chinoise jugée pour espionnage industriel

Publié le 30 août 2011

Jugée le lundi 29 août à Clermont-Ferrand, une ancienne attachée commerciale chinoise d’une entreprise de confection basée à Thiers est suspectée d’avoir soustrait et détourné des fichiers clients et fournisseurs de son ancien employeur pour son propre compte au début de l’année 2009. La partie civile réclame 750 000 € en réparation du préjudice porté à l’entreprise. Selon les enquêteurs, la prévenue aurait voulu "cloner" la société en utilisant les fichiers dérobés pour créer sa propre société. Pour l’avocat de la personne soupçonnée, les faits ne sont pas constitués. "Les dossiers étaient-ils vraiment confidentiels ?" "Il y a un doute" d’après ses dires. Michel Berthon, le représentant du parquet, a requis six mois avec sursis. Mais "on n’est pas à l’abri d’un revirement", indique Maître de Maison Rouge représentant la société victime. Toujours est-il qu’il est grand temps que la notion de confidentiel entreprise voit le jour. Elle permettra aux entreprises de définir ce qui d’après elles est sensible de ce qui ne l’est pas....

Adhérer au CDSE, c’est ...

Appartenir à un réseau de professionnels qui fédère les directions de la sécurité et de la sûreté de près de 150 grandes entreprises françaises et européennes.

Le CDSE a établi des partenariats avec les services du Premier ministre (SGDSN et ANSSI), le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère des Affaires étrangères

En savoir plus

Pour adhérer au CDSE, cliquez ici