1. Accueil
  2. Infos sécurité
  3. Archives infos sécurité
  4. Vidéosurveillance : Le Royaume-Uni commence...

Vidéosurveillance : Le Royaume-Uni commence à démanteler son parc

Écrit par admin1973

21 avril 2015

C’est une information parue sur le site de la BBC et reprise sur le blog du sociologue Laurent Mucchielli. La vidéosurveillance ne serait plus à la mode en Grande-Bretagne. En 1994, le gouvernement conservateur avait lancé un vaste plan pour voir émerger la technologie. Michael Howard, le Home Secretary (équivalent du ministre de l’Intérieur en France) avait déclaré à l’époque qu’il était convaincu que « la vidéosurveillance jouait un rôle important dans l’aide à la détection et à la réduction des crimes et pour confondre les criminels. » Un investissement conséquent s’en est suivi, d’abord supporté par le Gouvernement, aujourd’hui à la charge des communes. Deux arguments plaident maintenant pour que le système soit retiré.
Le premier est lié au coût des installations qui ne sont plus ou pas subventionnées par l’État mais à la charge des communes. Les coûts concernent la maintenance du parc, l’exploitation en temps réel par des agents et/ou l’enregistrement de séquences. La municipalité de Denbighshire a ainsi réduit son budget 2016-2017 de 200 000 £ (près de 270 000 €). D’autres, comme Cornwall qui a réduit son budget de 350 000 £ en avril 2011, ne sont pas revenues sur leur choix.
C’est d’ailleurs le second argument qui plaide pour le démantèlement : l’inefficacité des systèmes. Les études indépendantes montrent peu d’effet sur le niveau de criminalité. Malgré un parc de 4 à 5,9 millions de caméras sur son territoire, la Grande-Bretagne a un niveau de criminalité comparable à ses voisins.

David Kapp
Extrait de La lettre Retour d’Expérience, supplément à Face au Risque

Ces articles pourraient vous intéresser

Imprimante 3D : les serrures en danger ?
Les imprimantes 3D pourraient être...

Le tribunal correctionnel de Saint-Étienne (Loire) a relaxé, le 21 janvier 2014, une...

Le dispositif de sécurité des activités d’importance vitale (SAIV), inséré dans le code...

Commissions et groupes de travail

Les commissions et groupes de travail du CDSE, ouverts à tous les membres, sont le cœur de la réflexion du Club sur l’ensemble des problématiques qui impactent la sécurité-sûreté des entreprises.

Le réseau CDSE

Le CDSE a étendu son réseau auprès d’acteurs privés, publics et académiques qui participent à ses travaux. Il représente en outre les « donneurs d’ordre » et les « utilisateurs » au sein de différentes instances.

Les statuts

Le CDSE est une association loi 1901 à but non lucratif créée en 1995. Retrouvez la dernière version des statuts du CDSE adoptée par l’Assemblée générale extraordinaire du 15 septembre 2020.

Le règlement intérieur

Le CDSE s’est doté d’un règlement intérieur adopté par l’Assemblée générale extraordinaire du 20 septembre 2017 régissant différents points notamment en matière d’éthique et de déontologie.